Numérique - Médias

Pourquoi utiliser un framework pour créer son site web

framework

La création d’un site internet est un processus complexe, surtout si celui-ci demande des fonctionnalités spécifiques. Pour l’aider en cela, un développeurs web, ou une agence de transformation digitale, peut utiliser un framework.

Le Framework, une boite à outils pour les développeurs

On peut facilement imaginer la difficulté que représente la création d’un site internet, ou application web.

Créer une plateforme, comme Air B’n’B ou Shopify par exemple, ne s’improvise pas et demande des capacités techniques particulièrement importantes.

Heureusement, il existe des outils pour aider les développeurs dans leur travail.

Des boites, avec différents composants à l’intérieur, qui servent de cadre pour réaliser le projet.

C’est ce qui résume la définition du framework.

Un gain de temps et de flexibilité

Derrière ce nom un peu barbare se cache en réalité un outil extrêmement puissant qui permet faire tout ou presque dans un espace de travail défini.

Ils s’appellent Django, Spring, Laravel ou encore pour le plus connu Symfony. Ils sont la plupart du temps utilisés par une agence de transformation digitale à l’exemple de Manae Business.

Les frameworks sont quasiment devenus indispensable pour les développeurs web.

Sans eux, il faudrait repartir à zéro pour chaque projet web.

Surtout, utiliser un framework, pour un développeur, permet de gagner énormément de temps.

Il y a déjà toutes les fonctionnalités à l’intérieur du framework, du fameux « cadre », et le concepteur du site n’a plus qu’à « piocher » pour prendre uniquement ce dont il a besoin pour son projet.

Néanmoins, le projet d’application web ne doit pas partir dans tous les sens, il faut le préparer bien en amont, réfléchir à la structure.

Le framework, peut importe celui utilisé, permet de mieux gérer les normes en matière de site web, ainsi que la sécurité.

Mais surtout, il permet de mieux organiser l’arborescence du futur site web.

Selon la taille du projet, et le complexité, le choix du framework s’avère déterminant.

Certains sont plus adaptés que d’autres aux applications web en Front-end, c’est à dire la création d’interface utilisateurs.

Contrairement aux CMS (content management system) comme WordPress, Prestashop ou Drupal, un framework n’est pas directement « prêt à l’emploi ».

Il met à disposition du concepteur du site internet des fonctionnalités qu’il faut ensuite mettre à disposition de l’utilisateur final.

L’inconvénient néanmoins reste l’uniformalisation des applications avec les framework.

Forcément, si la partie visible est différente d’un projet à l’autre, le cœur du système est identique sur un même framework.

L’exemple le plus marquant est le Framework Bootstrap. Si chaque site qui l’utilise est différent, la base reste la même, et avec le succès, on finit vite par reconnaître un site propulsé en Bootstrap.

Un agence de transformation digitale peut gagner en efficacité avec un framework

Néanmoins, les avantages d’utiliser un Framework sont indéniables.

La plupart du temps, ils sont open-sources (le code source est disponible) et gratuits, ce qui permet de fédérer une large communauté, et donc le développement est constant avec des mises à jour régulières.

Ils offrent aussi plus de sécurité, de robustesse, de fiabilité, de flexibilité aux agences de transformation digitale.

Surtout, ils permettent de proposer des fonctionnalités particulièrement avancées en un temps record.

On l’a vu, l’utilisation d’un framework est un véritable atout pour les créateurs de sites internet ou d’applications, mais qu’il faut savoir maîtriser.

Leave a Response