Services

Marketing mix, la théorie des 7P pour mieux vendre

Imaginé durant la période des trente glorieuses, le principe de marketing-mix a pour but de générer une stratégie efficace. Le « marketing mix » ou marketing opérationnel, est un concept visant à promouvoir un bien ou un service en tenant compte des différents paramètres sur un marché cible. L’objectif est clairement de mieux vendre, au meilleur prix et aux bonnes personnes. Explications dans cet article !

La méthode du marketing mix 7P

Après la méthode des 4P (Produit, prix, place et promotion), c’est aujourd’hui le marketing mix 7P qui est au cœur de la stratégie. En effet, on ajoute aux 4 P d’origine les 3 suivants : le personnel, le processus et les preuves matérielles.

Les voici en détail :

1 Le produit

C’est le cœur de la stratégie marketing, c’est un bien qui va être vendu sur un marché, déterminé par une étude. Il a des qualités ainsi que des défauts : il est important de connaître les atouts et les spécificités du produit en détail, afin de les mettre en avant.

2 Le prix du produit ou service

C’est un des éléments clés, il est notamment conditionné par les caractéristiques, la garantie, le design, la technologie du produit, etc. Pour qu’il soit efficace, le prix doit être avant tout juste : il ne doit ni être trop élevé, pour ne pas faire fuir les potentiels acheteurs, ni trop faible pour une raison évidente de marges, mais aussi de ressenti. Un produit peu cher peut être perçu comme étant de faible qualité.

3 La promotion (communication)

C’est une partie hautement stratégique du processus : le but est de faire connaître le produit au plus grand nombre, de le rendre indispensable auprès du public.

Il y a deux moyens :

  • La publicité payante, c’est à dire une campagne de communication dans la presse et les médias. Des spots de pub à la TV ou à la radio, un encart dans la presse écrite (print), et surtout sur le digital (Facebook, Google et Amazon principalement).
  • La publicité « non-payante » via des articles de presse ou de l’événementiel (bien que cela ait en réalité un coût)

Les offres promotionnelles ou autres actions de communication sur site en font également partie.

4 La place (distribution)

C’est le lieu où vous pourrez vendre vos produits, autant dire qu’il est d’une importance capitale pour l’avenir de votre bien. Il vous faudra définir le ou les canaux de distribution : par un grossiste, en vente directe, via internet ou le plus répandu, le commerce de détail.

5 Le processus

C’est le temps d’utilisation de votre service ou de votre bien. Il fluctue en fonction de ses caractéristiques et de l’utilisation qui en est faite.

6 Le personnel

Ce point est particulièrement sensible pour les services, mais pas uniquement : il est important d’associer à un produit ou un service au personnel le plus qualifié possible.

Par exemple, il ne faudra pas négliger le service après-vente, ni la disponibilité des pièces détachées.

7 Les preuves matérielles

Aujourd’hui les clients ont besoin d’avoir la preuve concrète qu’ils font une bonne affaire en achetant votre produit. Avec les sites internet de recommandations et les communautés animées par un community manager, il est plus que jamais nécessaire de se forger une e-réputation positive.

On l’a vu, vendre un produit ou un service ne s’improvise pas, il y a un process à respecter. Une fois tous ces paramètres validés, il ne reste plus qu’à se lancer dans le grand bain de la commercialisation !

Leave a Response