Start-up

Quand entreprendre se conjugue aussi au féminin

entreprendre

Chaque année, en France ; plus de 200 000 femmes deviennent des entrepreneures et se lancent dans l’aventure de la création d’entreprise. Mais l’entreprenariat peut-il aussi facilement se conjuguer au féminin qu’au masculin ? La rédaction de votre magazine B2B Square vous en dit un peu plus sur le sujet.

Entreprendre pour lutter contre les préjugés

Finie l’époque où les femmes occupaient la fonction de simple secrétaire… De nos jours, elles peuvent et deviennent de plus en plus des créatrices d’entreprises. Avec parfois de belles réussites comme Ines Elah, qui a monté il y a quelques années une marque de vêtements féminins et qui voit depuis son chiffre d’affaires augmenter fortement, année après année. Mais si ceci est le beau côté de l’aventure, il y a aussi un aspect plus sombre. En effet, lorsqu’une femme se lance dans l’entreprenariat, elle se retrouve rapidement confrontée à un univers peuplé de machos, et en butte aux préjugés.

Heureusement et contre toute attente, beaucoup se montrent fortes et finissent par se faire une place dans ce milieu d’hommes. En effet, d’après une étude récente, trois ans après la création d’une entreprise, 66% des femmes sont toujours en activité, un chiffre comparable à celui des hommes !

Une journée, plusieurs vies

Les femmes ne vivent pas des journées de 24 h mais bien plus. En effet, elles doivent avoir plusieurs casquettes, celle de mère de famille, celle d’entrepreneur et surtout, celle de femme. Car oui, entreprendre ne signifie pas laisser sa vie personnelle de côté. Les femmes doivent réussir à trouver un bon équilibre entre leurs différentes vies afin de pouvoir profiter pleinement de chacune d’entre elles et rester pleinement épanouies. Dès le départ, elles doivent veiller à ne surtout pas se laisser submerger, et rapidement établir des limites entre vie professionnelle et vie privée

Des tremplins pour aider les femmes entrepreneures

Concours ou aides financières, de nombreux tremplins existent de nos jours pour booster la carrière d’une femme souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Avec par exemple, le fond de garantie à l’initiative des femmes (FGIF) qui permet d’obtenir plus facilement un prêt bancaire. Il existe également un certain nombre de concours qui aident à la mise en valeur des créations féminines. Nous pouvons citer le Prix de l’Entrepreneure Responsable, la Bourse Création d’entreprise Michelle Maugain, ou encore le Prix de la Femme Entrepreneure Numérique.

Enfin, pour pouvoir adopter une bonne stratégie et surtout se former un carnet d’adresses, les femmes peuvent compter sur les réseaux d’entraide qui les mettront en avant comme Femmes Leaders Mondial, Action ‘elles, ou le réseau des Centres d’Information sur les Droits des Femmes.

Alors oui, de nos jours, les femmes sont sur un pied d’égalité avec les hommes concernant l’entreprenariat, même si à notre gout, il n’y a pas encore assez de femmes entrepreneures en France.

1 Comment

Leave a Response