Immobilier

Quels enjeux pour les gestionnaires immobiliers à l’heure des villes connectées?

gestionnaires immobiliers

À l’ère où tout est connecté, les villes évoluent, ce qui engendre de nouveaux enjeux dans le domaine de l’immobilier. Les modes de vie ont largement évolué au cours de ces dernières années grâce aux avancées technologiques, mais aussi à cause d’autres facteurs comme le vieillissement global de la population, les changements de structure au sein de la famille-type, etc. Les habitudes changent, entraînant ainsi des innovations et des changements dans le secteur de l’habitat. Voyons lesquels !

L’impact de l’évolution de la société sur le secteur immobilier

Les logements classiques ne conviennent en effet plus à la manière de vivre actuelle. On pense par exemple à l’essor du télétravail ou encore la présence des écrans dans de nombreux domaines, ce qui entraîne la modification de l’agencement type d’un logement. Il est désormais devenu impossible de bâtir des logements stéréotypés ; il faut s’adapter aux divers besoins.

Les gestionnaires immobiliers doivent considérer l’émergence de l’habitat collectif (espaces de bureaux partagés, espaces mutualisés, jardinage collectif, etc.), et la cohabitation à proprement parler comme la popularisation des résidences services seniors. Le but principal est de rompre la solitude dans un monde où la technologie a tendance à prendre le dessus. Face à de tels enjeux, Intent Technologies propose sa plateforme de services SAAS, destinée aux acteurs de l’immobilier pour connecter facilement fournisseurs, prestataires, logiciels métiers, objets connectés sur une interface unique et collaborative, dans le but d’optimiser le confort des résidents.

Comment seront les logements du futur ?

D’ici quelques années, l’intelligence artificielle fera grandement partie du quotidien des ménages. Cela a d’ailleurs déjà commencé avec l’essor des villes connectées ou smart cities. Via l’usage de la domotique, l’intelligence artificielle rythme les journées des ménages dès le réveil jusqu’au coucher. Elle réveille en réglant la lumière, règle l’eau chaude, met en route la machine à café, réchauffe la serviette avant la douche, met en marche ou éteint les appareils électroménagers, rappelle les rendez-vous de la journée, etc. Même en sortant de chez soi, l’intelligence artificielle est toujours présente dans la voiture, dans les bureaux, et d’ailleurs, la sécurité de la maison, la lessive ou encore les lumières sont réglables à distance.

Ce mode de vie présente des avantages certains au niveau de la sécurité et du confort de vie. De plus, grâce à l’intelligence artificielle, les maisons s’adaptent spontanément aux besoins des ménages. Elle permet également aux personnes les plus vulnérables d’être facilement en contact avec leurs proches grâce à des services d’assistances. Les gestionnaires immobiliers devront ainsi s’adapter et proposer des logements en adéquation avec les besoins de chacun.

Il leur est nécessaire de considérer des paramètres plus high-tech en plus des critères basiques d’un logement. Il faut aussi prendre en compte les constructions vertes pour répondre aux enjeux écologiques et climatiques, les constructions actuelles et probablement celles du futur seront donc plus respectueuses de l’environnement.

Les enjeux des logements du futur sont considérables et la priorité est au bien-être de chacun selon ses besoins. Cette réussite passe par la connexion de tous les acteurs de l’immobilier et la concertation avec les résidents, dans le but de centraliser les informations et d’apporter des solutions rapides et efficaces.

Leave a Response